virtualité, interaction, design, & art

This is an old revision of the document!


>... Interférences_VIDA

Interférences_VIDA avec Karine Bonneval, Claire Damesin et Ludwig Jardillier:

Auprès de mon arbre… une rencontre intime entre l'art et la science

  • → Laboratoire ESE / Ecologie, Systématique et Evolution (CNRS, UPSud, AgroTech), Bât. 362, salle de conférences (rdc), Campus Orsay - Vallée, Voie de la faculté
  • à 12h dans le cadre du séminaire du laboratoire
  • ← le vendredi 23 juin 2017,

Karine Bonneval, artiste http://www.karinebonneval.com

dendromitea.jpgDepuis plusieurs années, Karine Bonneval concentre sa recherche sur les relations paradoxales que nous entretenons avec le vivant. A travers les notions de territoire, d'exotisme, d'exploration, d'hybridation, de matières premières, elle interroge notre rapport à la nature, que l'homme a domestiqué sans toujours réaliser qu'il est partie intégrante de ce tout qu'il domine. Avec la sculpture, la vidéo, l'installation, elle tente de faire apparaître cette altérité nécessaire entre l'humain et les autres êtres vivants, notamment végétaux. Avec poésie mais aussi malice, associant le naturel et l'artificiel, l'artisanal et l'industriel, elle pose la question de l'adaptation, du dialogue avec un milieu constitué de nos interlocuteurs privilégiés.

Claire Damesin, écophysiologiste (ESE) et Ludwig Jardillier, microbiologiste (ESE)

dendromiteb.jpgLe cœur de la recherche de Claire Damesin porte sur la réponse des arbres aux variations de leur environnement avec une approche essentiellement expérimentale en forêt. Elle travaille sur les cernes du bois, la gestion du carbone en terme de croissance, réserves et échanges gazeux. Au delà de son approche scientifique, Claire Damesin a aussi une approche sensible des arbres et est convaincue de la richesse que peut avoir la dissolution de frontières entre domaines d'exploration. Le projet art et science “Dendromité” mené avec Karine Bonneval s'est centré sur les échanges invisibles entre l'arbre et l'humain, avec comme point de départ ses études écophysiologiques sur la respiration des troncs et des branches. Ce projet est aussi l'occasion d'une collaboration avec Ludwig Jardillier, écologue microbien travaillant sur la diversité et le fonctionnement des microorganismes au sein des écosystèmes. Il s'agit ici de partir à la découverte d'autres échanges invisibles, associés aux communautés de microorganismes vivant sur les écorces.


Interférences_VIDA avec Dominique Peysson et Moreno Andreatta:

  • → Campus Jussieu, tour 55 couloir 55/65 (UFR d'Ingénierie), 2ème étage, salle 211 à 14h dans le cadre des Ateliers d'Histoire et de Philosophie des Sciences pour les doctorants de l'UPMC ← le lundi 4 mai 2015,

peysson.jpgLe courage du chercheur-explorateur : petite chronique illustrée d’une pratique créative par sérendipité Dominique Peysson, artiste plasticienne, chercheur en art et science, enseignante à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD) à Paris

Tout bon chercheur connait la puissance – déroutante, par définition – de la sérendipité : le principe de la découverte inattendue au détour d’un chemin qui conduisait ailleurs. L’exploration des chemins de traverses, qui m’a conduite depuis les champs bien ordonnés de la recherche scientifique jusqu’aux méandres de la recherche en art contemporain, après un long détour à la lisière des arts appliqués à l’édition, m’a donnée l’occasion d’appliquer, par principe, son principe. Trouver ce que je ne cherche pas : voilà qui m’intéresse. Mais les choses sont-elles aussi simples que cela ? La pensée créatrice réserve bien des surprises à qui sait lui laisser quelques libertés.

http://dominiquepeysson.net/

moreno.jpgRecherche et création en mathématique/musique : éléments d'un bilan personnel à mi-parcours Moreno Andreatta, mathématicien et musicien, chercheur à l'Ircam-CNRS, UPMC-UMR Sciences et technologies de la musique et du son

Que cherche-t-on quand on est chercheur dans le domaine des relations entre les mathématiques et la musique ? Si les mathématiques ont souvent nourri la création musicale, comme le montre une analyse des multiples applications d'outils mathématiques en composition musicale, la musique quant à elle, peut-elle alimenter la recherche mathématique ? Après avoir vécu les tâtonnements d'un domaine de recherche en train de se constituer et avoir contribué, avec toute une communauté de chercheurs, à le positionner dans le paysage académique, il n'est pas inutile de revenir sur certaines difficultés auquel tout chercheur travaillant dans un domaine interdisciplinaire est confronté aujourd'hui. L'éloge de l'interdisciplinarité s'accompagne souvent d'une course effrénée et inéluctable envers la spécialisation des savoirs et des compétences. Peut-on toujours se permettre le luxe de chercher, explorer des nouveaux territoires et naviguer entre les différentes disciplines à l'heure des évaluations quantitatives et des facteurs d'impact ? Faut-il choisir entre recherche scientifique et création musicale ? Ou bien peut-on toujours espérer de transmettre le goût des mathématiques grâce à la musique ?/

http://repmus.ircam.fr/_media/moreno/andreatta_mamuphi2012.pdf http://repmus.ircam.fr/_media/moreno/mss-2012-draft.pdf https://www.youtube.com/watch?v=TcsW6BWc5Pw


Interférences_VIDA avec Philippe Pasquier et Thierry Coduys:

* → Proto 204 dans le cadre de Futur en Seine 2014 ← le jeudi 19 juin 2014 à 16h, pasquiervisage.jpgCréativité artificielle et systèmes génératifs Philippe Pasquier, informaticien et artiste, enseignant-chercheur à l'École pour les Arts Interactifs et la Technology à l'Université Simon Fraser de Vancouver, Canada

L'intelligence artificielle est partout. Les agents artificiels, autonomes et pro-actifs, conduisent des avions sans pilote, régulent des systèmes complexes d'ordonnancement, jouent aux échecs et à Jeopardy, mais peuvent-ils être créatifs, ou tout au moins, nous aider dans les tâches créatives? C'est la question centrale d'un nouveau domaine de recherche en pleine expansion: la créativité artificielle. Alors que l'intelligence artificielle s'ingénue à doter les machines de capacités à résoudre des problèmes qui nécessitent un humain (intelligent) en temps normal, la créativité artificielle vise à modéliser les processus créatifs, afin de non seulement les comprendre, mais également de les dépasser. Cet exposé présentera une introduction à ce domaine développé récemment et sera illustré de réalisations concrètes du MAMAS Lab en musique et art visuel.

http://www.sfu.ca/pasquier/ MAMAS laboratory: http://www.metacreation.net

coduys.jpgVers des processus autonomes pour la création artistique Thierry Coduys, Artiste polyvalent, musicien, créateur polymorphe

Existe-t-il un rapport entre la pensée et le calcul ? Le connexionnisme, théorie encore très incomplète, mais fascinante, tend à y croire. En attendant les multiples avancés de l’informatique basée sur des réseaux de neurones, ou encore de l’informatique quantique, je tacherai d’exposer à travers diverses créations auquel j’ai pu participer, ou en préparation, les enjeux d’intégrer des processus autonomes aussi bien matériel que logiciel dans l’art numérique. En effet, les technologies actuelles permettent la création de nouveaux systèmes complexes qui impliquent la notion d'émergence, voire d’autonomie dans les différentes phases de l’écriture. Des exemples de partitions temps réel pourront nous permettre d’observer certains phénomènes comme la rétroactivité, l’emballement ou encore des systèmes génératifs convergeant vers une meilleure autonomie des dispositifs.

http://www.iannix.org http://fr.linkedin.com/pub/thierry-coduys/0/a19/49b


Interférences_VIDA avec Emmanuel Ferrand et Guillaume Hurtzler:

  • → LIMSI ← le lundi 12 mai 2014 à 16h,

ferrand.jpgHarmoniques, feedback, bifurcations, chaos. L'art sonore comme champ d'expérimentation mathématique, et inversement Emmanuel Ferrand, mathématicien, enseignant-chercheur à l'UPMC (IMJ)

“Music on a long thin wire” est une pièce du compositeur américain Alvin Lucier dont le principe physique sous-jacent reste en fait assez mystérieux. J'expliquerai brièvement comment les termes mentionnés dans le titre peuvent trouver leur place dans une tentative d'explication, et en quoi cela peut étendre le domaine déjà bien balisé des interconnexions entre mathématique et musique. Je voudrais surtout prendre comme exemple mes travaux (recréations, workshops,…) autour de cette oeuvre classique pour développer l'idée selon laquelle une expérience, au sens scientifique du terme, peut être présentée comme une installation artistique, et montrer comment une esthétique de “l'économie de moyens” (“low tech”), classique dans le monde scientifique, résonne dans une sphère artistique où la science est parfois réduite aux dispositifs technologiques qu'elle autorise.

http://en.wikipedia.org/wiki/Music_On_A_Long_Thin_Wire

hurtzler.jpgArt noble et science vulgaire au service de la science noble et de l'art vulgaire Guillaume Hutzler, informaticien, enseignant-chercheur à l'Université d'Evry (IBISC)

Au travers de plus de 20 ans de pratique des chemins de traverse, je reviendrai sur les liens entre art et science, en essayant de montrer comment l'art numérique, plus qu'un simple domaine d'application de l'informatique, peut constituer un moteur à la recherche scientifique. Au-delà, la vulgarisation scientifique et la pédagogie, loin de n'être que les àcôtés un peu méprisés de la science “noble”, peuvent également être valorisés et recyclés en problématiques scientifiques de premier choix, en même temps qu'ils peuvent permettre de “vulgariser” l'art pour le rendre plus accessible.

https://www.ibisc.univ-evry.fr/~hutzler/ site de B. Gortais (artiste): https://sites.google.com/site/siatorg/


Interférences_VIDA avec Jean-Marc Chomaz et Serge Reynaud, en partenariat avec le séminaire de Mécanique du Campus d'Orsay :

  • → LIMSI ← le jeudi 23 mai 2013 à 14h,

jmhehe.jpgThe Science and art of sculpturing fluids Jean-Marc Chomaz, physicien, chercheur au LadHyX-CNRS, Palaiseau

The present talk reports on the interconnection of my scientific research and twenty three years of collaborations with artists. The language, the theory, the mathematics, the graphics, films and images used in science are developing a fascinating aesthetics bound to the scientific demonstration and part to the establishment of a scientific fact. By themselves in the context they are produced and in the purpose they pursue they are not art pieces. Reused by artist or simple watched as a plastic element they may be interrogated as art. But to me the art-science is a different venture on the sensitive and not only sensible side of science putting scientific intuition, feelings in the forefront in an augmented and shared mental construction.

http://www.labofactory.com http://www.dailymotion.com/video/xrke9e_planete-laboratoire-carbon-12_tech

marchesin.jpgMachines volantes et léonardesques Serge Reynaud, artiste, Art-of-Flying

L'’histoire de l'’aviation illustre parfaitement les liens existant entre l’'acte artistique au sens large et la connaissance scientifique et technique (Léonard de Vinci en est la plus parfaite illustration). Afin que l'’aviation existe sous sa forme actuelle, il lui a fallu une longue préhistoire faite de rêve, de mythes, et de tentatives plus proches de l'’acte artistique que de l'’acte technique : jusqu’à Blériot, personne ne pensait que voler, s'’élever dans l'’air, pouvait être vraiment utile. L'’unique but était de réaliser ce vieux rêve : voler ! Sans cette dimension du désir, et du rêve poétique, l'’avion, création technique sophistiquée telle que nous la connaissons, n'’aurait sans doute jamais existé.

www.art-of-flying.com


Interférences_VIDA avec Miguel Almiron et Bruno Trentini:

  • → LIMSI ← le 12 février 2013 à 15h30,

Le corps face aux défis technologiques Miguel ALMIRON, artiste, MCF en art numérique, Université de Paris-Est Marne la Vallée, LISAA

Recherche théorique, technique et pratique, engageant une réflexion sur les possibilités d’exprimer le sensible du corps et de l’être humain, à travers l’utilisation des nouvelles technologies. Passionné par le monde du vivant, Miguel Almiron a, depuis plusieurs années, orienté ses travaux de recherche en vidéo numérique, aussi bien en tant qu'artiste qu'en tant que scientifique, sur la définition puis le développement d'un concept nouveau, celui de “chair numérique”. Il s'agit en effet d'intégrer sur ordinateur tout ce qui fait la spécificité du monde organique, du corps humain, son enveloppe y compris : la peau, elle-même si complexe, pour restituer numériquement cette spécificité et tenter d'approcher, de mieux cerner puis d'exprimer le vivant et tout son mystère.

http://perso.wanadoo.fr/miguel.almiron

Les bistabilités cognitives au service de l'expérience esthétique Bruno Trentini,docteur en art et science de l'art, chargé de cours à l'UFR 04 Arts plastiques et sciences de l'art de l'université Paris I, directeur de publication de la revue Proteus

Une des particularités de la perception est de rendre impossible l'appréhension de deux objets différents au même endroit et au même moment, quand bien même les reçus rendent compte aussi bien des deux objets. Cette caractéristique permet l'expérience de la bistabilité. Les psychologues de la perception ne sont pas les seuls à s'en être emparés, beaucoup d'artistes utilisent des dispositifs bistables afin de susciter une expérience esthétique. Au-delà des illusions d'optique, les bistabilités inhérentes à toute image et aux expériences immersives méritent d'être étudiées : la perception du plan de l'image diffère en effet de la perception de ce que l'image représente, et la perception en immersion grâce à un dispositif diffère également de la perception hors immersion du dispositif. Ainsi, en commentant œuvres bidimensionnelles et installations immersives, cette intervention a pour but de défendre l'idée que la bistabilité cognitive est un support de l'expérience esthétique, notamment au sens où l'individu a une expérience réfléchissante. Les relations arts/sciences permettent alors une meilleure compréhension de l'expérience du spectateur.


Interférences_VIDA avec Maria Cosatto et Nicolas Cardin

  • → LIMSI ← 25 octobre 2012 à 16h30,

La dynamique des images épaisses Maria Cosatto,artiste

En lien avec ma future résidence de création à la Crypte d'Orsay dans le cadre du Décryptages 2012-2013, ma présentation porte sur la démarche artistique qui m'a amenée aux “architectures fluide-lumineuses”. Ces installations se construisent à travers le dialogue synergique entre matière, espace et animation numérique projetée. La forme et le sens de ces créations s'appuient sur les notions d'émergence, de frontière et d'identité. Elles sont en lien avec l'architecture et la mémoire du lieu pour lequel elles ont été conçues. Issues d'une recherche sur les images épaisses, ces oeuvres explorent la dynamique de la perception et proposent de s'interroger sur le regard et le visible. L'installation ALLURES est présentée au public le samedi 13 octobre de 14h à 19h et le dimanche 14 octobre de 11h à 19h Le Clos, Bonnelles (78830).

http://www.maria-cosatto.com http://www.youtube.com/watch?v=BxOqRcYb0HU Vidéo d'ALLURES, 2012, architecture fluide-lumineuse (ECM Le Caplin)

Chromosonie Nicolas Cardin, photographe

Mon projet a pour but de définir et d’utiliser une passerelle qui permette de générer un son à partir d’une couleur. Un travail expérimental sera nécessaire afin de déterminer par quel biais ou mécanisme nous transposerons les attributs d’une couleur vers les attributs d’un son. À l’issue de ces premières expérimentations, je souhaite aboutir à la création d’une installation “chromo-sonore” et ouvrir la voie à d’autres travaux mêlant couleurs et sons. En effet, ce projet s’inscrit en parallèle de mon travail photographique (plus formel). Il est lié à l’intérêt que je porte aux couleurs, à leur vision et leurs représentations. C’est une première étape. À la suite de ce travail, je souhaite réaliser d’autres projets qui mêleront, cette-fois, photographies et sons. Les images complexes que sont les photographies sont composées d’une multitude de pixels, d’une multitude de couleurs et donc, potentiellement, d’une multitude de sons. Au delà de cet aspect élémentaire, chaque photographie possède des caractéristiques globales qui peuvent se déterminer en s’appuyant sur les attributs d’apparence colorés de teinte, clarté et saturation (cf. Color Appearance Models, Mark D. Fairchild). Je m’appuierai sur ces deux approches de décomposition quantitative et qualitative d’une image photographique pour travailler sur d’autres créations/œuvres produisant des sons. Pour finir, dans une recherche à plus long terme et en se basant sur ces résultats, je souhaiterais générer des sons en temps réel à partir de scènes mouvantes. Et de nouvelles œuvres seront alors envisagées.

http://www.nicolascardin.fr/

>... rencontres vida

  • → LIMSI ← le lundi 16 janvier 2012 à 15h, rencontre avec Scénocosme sur leur projet en cours Ubis, et avec Emmanuel Ferrand de la Municipalité de Palaiseau sur l'organisation de Magique Pixels par Le Ferry.

>... seminaires VIDA

* → LIMSI ← le 30 janvier 2015 à 13h30 au LIMSI, séminaire de Jacques Rémus, artiste Ipotam Mécamusiques (en collaboration avec le séminaire de mécanique d'Orsay)

Les thermophones : machines musicales thermoacoustiques

Un son musical peut être produit, par effet thermoacoustique, en introduisant des sources de chaleur localisées dans des tuyaux, de type tuyau d’orgue. Dans ce séminaire, plusieurs machines musicales, les Thermophones, construites suivant ces principes seront présentées : Thermophones à bascules de type Rijke, un premier ensemble de bi-tubes de Sondhaus. Des prototypes seront mis en fonctionnement pendant le séminaire, les projets actuels et le projet “Thermophonia” seront discutés.

Du point de vue scientifique, ce séminaire sera un lieu d’échange pour faire le point sur la théorie et le contrôle musical du son thermoacoustique. Les phénomènes physiques en jeu ne sont pas tous compris et maitrisés. On fera état des résultats expérimentaux et des pistes de recherches envisagées, en montrant les problèmes à résoudre et les obstacles à franchir.

Du point de vue artistique, cet instrumentarium offre de nombreuses possibilités musicales, qui peuvent susciter des projets de compositions et d’installations. Les Thermophones se prêtent aussi à des présentations plastiques spectaculaires. L'objectif est la construction d'un ensemble de 70 tuyaux environ pour fin 2015.

Ipotam Mécamusique a été créée en 1980 par Jacques Rémus. C'est une compagnie de spectacles spécialisée dans les concerts et installations sonores interactives avec sculptures et machines musicales. La Cie collabore en France et à l'étranger avec des institutions, des collectivités territoriales et des organismes privés pour créer et diffuser les oeuvres dans le domaine du spectacle vivant, de la musique et des arts plastiques. http://mecamusique.com

  • → LIMSI ← le 26 mars 2013 à 16h au LIMSI, séminaire de Zaven Paré, artiste et Robot Drama Researcher

Androïdes, embodiment et enaction

La recherche sur l'empathie est au coeur des enjeux sociaux et économiques de la robotique postindustrielle japonaise. Ces dernières années le sentiment d''inquiétante étrangeté“ provoqué par la présence des androïdes a été remplacé par une forme d'inquiétation pour ces nouvelles formes d'altérités robotisées ayant des figures enfantines, féminines ou même de vieillards. références: Zaven Paré a inventé la marionnette électronique (Ballard Museum Connecticut et Musée Gadagne Lyon) et a collaboré avec le Professeur Hiroshi Ishiguro au sein du /Robot Actors Project de l'Université d'Osaka. Il a successivement été lauréat de la Villa Kujoyama et de la/Japan Society for Promotion of Science (JSPS) pour être associé à ce travail avec des humanoïdes et des androïdes (2009-2010).Il a eté deux fois lauréat du French American Fund for Performing Arts (CalArts,1999-2001) et il a reçu le Prix Sergio Motta (São Paulo Brésil) pour l’ensemble de sa carrière artistique en 2011.

  • → ESIEA Paris ← le mardi 29 juin 2010 à 10h30, dans le cadre du groupe de travail NUAGE sur le thème Les contours du nuage - acceptions, illustrations, interprétations par Claire Leroux, (ESIEA et ARNUM) salle de réunion (1er étage) (resp. N.Delprat)
  • → IRCAM ← le vendredi 4 juin 2010 de 14h30 à 15h30, dans le cadre du groupe de travail NUAGE sur le thème Réalite virtuelle, avatars et attribution du corps propre: aspects neuropsychologiques par Isabelle Viaud-Delmon (Equipe Espaces acoustiques et cognitifs) salle Bério (3ème étage) (resp. N.Delprat)
  • → LIMSI ← le jeudi 3 juin 2010 de 13h à 15h, réunion de thème VIDA, salle du conseil, bâtiment 508 (1er étage).
  • → Jussieu ← le jeudi 25 mars 2010 de 14h à 15h30, dans le cadre du groupe de travail NUAGE sur le thème L'expérimentation in virtuo par Jacques Tisseau (Laboratoire d'Informatique des Systèmes Complexes, Centre Européen de Réalité Virtuelle de Brest) salle 304, Tour 65/66, 3ème étage (resp. N.Delprat)
  • → LIMSI ← le vendredi 19 mars 2010 de 11h à 13h, réunion de thème VIDA, salle du conseil, bâtiment 508 (1er étage).
  • → Université Paris 6 ← le 14 avril 2008 de 14h00 à 17h00 sur le thème Créativité en Art et en Science à Jussieu (resp. Nathalie Delprat) Seminaire_Paris_6_14_avril_2008
  • → Mains d'Oeuvres ← le 22 mars 2008 de 14h00 à 18h30 sur le thème Signaux physiologiques: reconnaissance des émotions et expression en performance (dans le cadre du Réseau Arts Numériques) VidaRANSeminaire22_3_2008
  • → l'École Nationale de Création Industrielle ← le 26 avril 2007 de 9h30 à 13h sur le thème Design, recherche et architecture virtuelle Seminaire_ENSCI_26_avril_2007
  • → Mains d'Oeuvres ← le 27 juin 2006 sur le thème de La captation pour le spectacle vivant
    • Jean-Noël Montagné (Centre de Ressources Art Sensitif): Captation et spectacle vivant transparents Web
    • Rémy Muller (IRCAM): Captation video pour le spectacle vivant transparents pdf.

>... comptes rendus, documents

  • Réunion du thème VIDA au LIMSI le 27 janvier 2011: compte rendu,
  • Réunion du thème VIDA au LIMSI le 3 juin 2010: compte rendu,
  • Réunion du thème VIDA au LIMSI le 19 mars 2010: compte rendu,
  • Soutien artsciedu à la Journée de mobilisation Diversité artistique et culturelle en danger! du 29 février 2008
  • Rapport sur la thématique VIDA pour le comité d'évaluation du LIMSI-CNRS de janvier 2008: rapport 2008 et slides.
  • Conférence (re)Actor First International Conference on Digital Live Art compte rendu

>... collaborations pedagogiques

  • CRI: cycle supérieur de recherche, création et innovation à l'ENSAD (École nationale supérieure des arts décoratifs). Deux programmes sont proches des recherches conduites au LIMSI/CNRS et des enseignements d'informatique graphique:
    • ENER - ESPACE NUMÉRIQUE ET EXTENSION DU RÉEL: Pratiques artistiques émergentes liées à l'immersion et à l'interaction des artistes et du public dans des espaces numériques.
    • ITR - IMAGE TEMPS RÉEL: Images temps réel dans le cadre de performances et de dispositifs interactifs à vocation artistique et muséographique.

>... peritexte

  • LaboratoireJunior Projet de laboratoire junior
  • Liens Liens institutionnels, Ressources arts numériques, Conférences scientifiques, Conférences arts numériques, Associations, Sites d'artistes
  • Aide pour utiliser ce Wiki.