virtualité, interaction, design, & art

Depuis 2001, il est intéressé par les applications de réalité augmentée et virtuelle pour les arts, le design et l'architecture.

Il a collaboré à de nombreux projets art/science et a organisé plusieurs ateliers et séminaires dans ce domaine. Le dernier de ces ateliers a eu lieu à Betonsalon en Janvier 2009 sur La simulation et la matérialisation a été organisée en collaboration avec Samuel Bianchini.

Son travail se concentre tout particulièrement sur l'animation faciale interactive et expressive, sur l'augmentation des espaces urbains, et sur le contrôle en temps réel des modèles physiques pour les arts de la scène.

Il a réalisé Pogany une interface en forme de tête conçue pour le contrôle direct de l'animation faciale afin de permettre une interaction sensible qui sert de modèle pour la proposition faite sur l'Intrus pour l'interaction.

Beaucoup de ses projets sur l'augmentation des espaces architecturaux reposent sur des collaborations entre rendus graphique et audio. telles que le projet Orgue et réalité augmentée conduit par Christophe d'Alessandro qui combine le traitement audio et la spatialisation du son, et le rendu visuel synchrone sur les tuyaux d'orgue. Bertrand Planes a fait la conception artistique de ce travail.

Une tendance actuelle dans son travail est de mettre l'accent sur la mobilité dans la réalité augmentée pour que les dispositifs puissent être portables (projet TLLSLO qui implique une projection vidéo dans les ombres) ou que les dispositifs puissent être situés sur un véhicule et projeter sur leur environnement en mouvement (projet Mobile Augmented Reality sur la Seine).

Il a été impliqué dans des collaborations sur la réalité augmentée pour les arts de la scène: soit pour la conception d'objets virtuels avec la Compagnie Incidents Memorables (et didascalie.net) ou plus récemment pour le contrôle des modèles physiques en relation avec les gestes du danseur, thèse de Sarah Fdili Alaoui en collaboration avec Frédéric Bevilacqua de l'IRCAM.