> Turbulent

Collaboration de Matthieu Courgeon et Tom Giraud au neticLab sur l'installation Turbulent

Turbulent lors de l'inauguration de l'Institut Culturel de Google à Paris les 10 et 11 décembre 2013Un vortex holographique monumental.

Jeu d'interaction entre être humains et espace, le visiteur voit son avatar prendre forme avant d'être transporté dans un vortex monumental. Entouré de turbulences solaires et galactiques, il est alors immergé dans un flux d'images et de matières sonores projetées sur toutes les surfaces de l'Hôtel de Vatry.

Matthieu Courgeon a implémenté et adapté sur Turbulent les algorithmes qu'il avait développés en Java et OpenGl pour Première Intimité de l'être afin d'animer et de rendre en temps réel des avatars 3D. Ces avatars 3D ont chacun été définis sur trente-deux millions de vertex par les données tridimensionnelles d'une femme ou d'un homme acquises au préalable en imagerie par résonance magnétique. L'animation des avatars 3D est alors calculée par l'application des matrices de rotation associées aux quaternions du squelette sous-tendant chaque avatar 3D et déterminées par les mouvements de l'exosquelette correspondant du visiteur. Mattieu Courgeon a conçu la structure graphique des états des avatars de Turbulent, du disque lumineux, lors de la détection du visiteur, au nuage étoilé, jusqu'à l'apparition de l'avatar 3D. Il a conçu le système planétaire 3D et le halo 2D orbitant autour de chaque avatar 3D. Il a défini le champ de particules tridimensionnel de Turbulent selon un modèle physique couplé aux avatars de chaque visiteur et implémenté une série de sources de chaleur alternative générant des volutes réagissant aux mouvements des avatars, eux-mêmes définis comme source de chaleur selon l'équation de Navier-Stokes à deux dimensions. L'ensemble est effectif à plus de 25 images par seconde sur les 360° de Turbulent et en présence de dix-huit visiteurs interagissant avec leur avatar lumineux et planétaire, et pour six d'entre-eux, leur avatar 3D.

Tom Giraud a implémenté et adapté sur Turbulent les algorithmes qu'il avait développés en C++ et Java pour Première Intimité de l'être afin de détecter la présence des visiteurs et de capturer les mouvements de leur corps. Partant de la solution matérielle et logicielle offerte par la Kinect®, il a rendu possible la détection simultanée de dix-huit visiteurs et la caractérisation de l'exosquelette de six d'entre-eux par le traitement du flux des données de trois capteurs infrarouge. Ces données sont filtrées afin que l'ensemble des vingt-et-une articulations associé à chaque exosquelette conduise à une animation fluide et en temps réels des avatars 3D de Turbulent. L'activité des visiteurs est caractérisée en parallèle par la quantité de mouvement globale des exosquelettes acquis, leur position et la durée de leur présence devant l'installation afin d’adapter en fonction les rendus visuels et sonores. Tom Giraud a également introduit implémenté le protocole de transfert par open sound control de ces données et des états des avatars de chaque visiteur aux quatre ordinateurs de Turbulent.

[Conception] Cyril Vachez et Ikse Maître
[Conception sonore] Cyril Fonteneau et Henry Blanc-Francard
[Conception visuelle 3D temps réel] Matthieu Courgeon
[Interaction humain-machine] Tom Giraud et Michèle Gouiffès
[Construction lumière son] Ismaïl Konaté, Julien Kozlowski
[Direction Scientifique Construction] François Couchot

Remerciements : Pablo Alingery, Bruno Crane, Karin Dassas, Sylvain Faure, Jean-Baptiste Lagaert, Martial Mancip, Bruno Mansoux, Bertrand Maury, Olivier Rémi, Elie Soubrie, Bruno Thooris