Table of Contents

> Genius Loci: Réalité augmentée à l'échelle architecturale

Véronique Caye

Partenaires:
Laboratoire MAP-GAMSAU
Laboratoire LIMSI-CNRS
Compagnie Laboratoire Victor Vérité
Centre National des Etudes du Spectacle et Chartreuse Numérique: Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon

La vidéo scientifique du projet youtube ou mp4

Spectacle multimédia: Genius Loci
38e rencontres d'été à la Chartreuse
15-18 juillet 2011 - 22h30

Conception et mise en scène Véronique Caye d’après les Psaumes de David 22 (21) et 42 (41), Meurs Moïse, Deutéronome de Jean-Damien Barbin et Genius Loci de Véronique Caye
Conseiller scientifique (images) Livio De Luca, Laboratoire MAP- GAMSAU (CNRS/MCC) / Conseiller scientifique (réalité augmentée) Christian Jacquemin (LIMSI-CNRS et Université Paris-Sud 11) / Conseiller historique Aurélie Favre-Brun, Laboratoire MAP- GAMSAU (CNRS/MCC)
Musique Frédéric Minière et Alexandre Meyer
Son Samuel Favart-Mikcha
Avec la participation de Jean-Damien Barbin


Photo: Aurélie Favre-Brun, Chartreuse les Avignon, juillet 2011

… Un dramaturge en résidence dans le site est dérouté par le silence, la solitude, la charge symbolique de cet espace. Comment écrire dans cet univers clos ? Lui qui cherchait à s’égarer, à se libérer des contraintes pour entrer dans un processus de création est forcé d’observer, de s’approprier cette singulière mémoire et trouve finalement un chemin à parcourir.

La Chartreuse devient alors lieu approprié pour un voyage initiatique.

Et dans cet espace intermédiaire, cette temporalité flottante, grâce à des illusions sonores et visuelles, les volumes donnent à entendre, donnent à voir. Avec l’aide d’un chartreux fantomatique, l’église redevient peu à peu ce qu’elle a été et révèle son Genius Loci, l’esprit du lieu.

Le projet art/science

Site du projet: Genius Loci


Photo: Aurélie Favre-Brun, Chartreuse les Avignon, juillet 2011

Ce projet se développe à l’intersection de trois dimensions complémentaires :

PATRIMONIALE : grâce au travail du Laboratoire Map-Gamsau qui a numérisé l’ensemble du bâtiment, un modèle 3D de l’église a été élaboré. Il a ensuite permis d’établir une hypothèse de restitution visuelle de l’église au 18ème telle qu’elle est décrite dans l’inventaire de l’abbé Soumille. Cette hypothèse révèle une église baroque alors qu’elle est actuellement partiellement détruite et très austère.

SCIENTIFIQUE : le développement d’un système de réalité augmentée permet la projection de cet espace hypothétique (avec ses volumes, ses couleurs, etc.) directement sur l’espace réel au travers de la construction d’anamorphoses numériques ; Les recherche sur l'interaction gestuelle et les rendus audio-graphiques temps-réel, permettent de contrôler l'augmentation de l'espace physique en fonction des gestes et positions des visiteurs ou performeurs. Le ping entre les modalités d'entrée et les modalités de sortie permettent de relier les rendus audio et graphiques à des informations sur l'environnement telles que des sons ambiants, une capture de lumière, une régie numérique, des informations en réseau…

ARTISTIQUE : la mise en scène de ces représentations hypothétiques dans un contexte plus large de narration théâtrale de l’histoire du lieu (passé, présente et futur) offre une expérience culturelle et sensorielle immersive qui insère le visiteur à l’intérieur de l’esprit du lieu…